L’immortalité : un concept envisageable

Et si l’immortalité devenait possible grâce au progrès scientifique et à la physique quantique? Deux articles viennent illustrer le basculement du mythe —de la fontaine de Jouvence à Mathusalem— vers un concept plus ou moins réaliste. 

Le scientifique Robert Lanza avance par exemple cinq raisons fondamentales qui devraient permettre à l’être humain de reconsidérer la mort. Le père du biocentrisme s’appuie sur sa théorie évoquée pour la première fois en 2007: l’univers repose sur la vie et non l’inverse. Il articule sa pensée ainsi:

1/ La mort n’existe pas dans un monde sans espace ni temps. Après la mort de son ami physicien Michele Besso, Einstein déclarait: «Il a quitté ce monde un peu avant moi. Ça ne veut rien dire. Les gens comme nous savent que la distinction entre le passé, le présent et le futur n’est qu’une illusion…» En vérité, l’esprit humain transcende les barrières du temps et de la mort.

2/ Chaque personne crée sa propre sphère de réalité et, par conséquent, il n’existe pas de matrice pré-existente dans laquelle l’énergie disparaît. Chaque personne transporte son propre appareil d’espace et de temps comme une carapace.

3/ En assumant l’existence d’univers parallèles, il y aurait un nombre infini de scénarii qui contiennent chacun une réalité physique. Tout ce qui peut se passer se déroule quelque part et la mort est exclue de ces univers parallèles.

4/ L’individu continue de vivre à travers ses enfants, amis et tous ceux qu’il a rencontré dans sa vie.

5/ La conscience d’un individu sera toujours celle du présent. Elle ne disparaît pas.

Cracked étudie ensuite cinq méthodes scientifiques qui pourraient mener à l’immortalité. Et il semblerait que cette éventualité ne soit pas si saugrenue, notamment parce qu’il existe différents moyens de conserver un corps et un esprit humain en bon état longtemps après sa mort. Il faut néanmoins noter que si les observations sont justes d’un point de vue scientifique, elles débouchent sur des conclusions plus proches de la science-fiction.

1/ La seule chose qui empêcherait l’humain d’avoir une durée de vie plus élevée est une enzyme appelée télomérase. Les scientifiques planchent sur la regénerescence de ces enzymes pour pouvoir un jour ralentir le processus de vieillissement. Des expériences menées sur les souris prouve que la maîtrise de ce patrimoine génétique permettrait un jour de bloquer les mauvais gênes.

2/ Relier le cerveau à un ordinateur.

3/ La réparation des cellules grâce à la nanotechnologie. Basée sur le succès de travaux scientifiques parvenu à soigner des hamsters aveugles, cette révolution est prévue dans les 20 prochaines années.

4/ Le clonage humain. Ce que personne n’a déclaré avoir fait jusqu’à présent. Une possibilité qui pourrait permettre aux humains de rester en vie plus longtemps que la date de péremption habituelle en favorisant par exemple le renouvellement d’organes perrimés.

5/ La dernière solution serait de greffer des pièces cybernétiques. Avec un coeur, un nerf ou un poumon artificiel, l’être humain pourrait sensiblement augmenter sa durée de vie.
A voir aussi : http://www.slate.fr/lien/33173/immortel-scientifique-possible

Georges Vignaux

Publicités
Ce contenu a été publié dans Uncategorized par georgesvignaux. Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos georgesvignaux

Directeur de recherche honoraire au Centre national de la recherche scientifique, Paris. Docteur d'Etat en linguistique et sciences cognitives (Paris7) Directeur de programmes en langage et cognition et nouvelles technologies de communication Chevalier dans l'Ordre national du Mérite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s