« En démocratie, le lieu du pouvoir est vide »

Il existe aujourd’hui dans le monde de nombreux  régimes qui se disent démocratiques.[1]  Pour une raison toute  simple: leurs dirigeants ont été élus, puis  reconduits, parfois à plusieurs reprises. De plus, les institutions de ces pays comportent, dans des proportions variables,  des formes démocratiques.

Que le peuple souverain gouverne par le biais de ses représentants, ou même directement (par référendum), c’est sans doute, une condition nécessaire de la démocratie.  Mais ce n’est pas  une condition suffisante.  Pour qu’il existe une  «réelle» démocratie, il faut un certain nombre de pré-requis à la fois historiques et philosophiques. Claude Lefort les résume en une formule proovocante :   « En démocratie le lieu du pouvoir est vide ». La révolution qui s’est accomplie autrefois en Grèce, puis au XVIIIe siècle aux Etats-Unis et en France, explique-t-il,  n’a pas substitué une forme de  pouvoir à un autre. Elle  a évacué  définitivement  une certaine représentation  de l’Autorité politique. Pour désigner  ce renversement de perspective, Claude Lefort emploie l’expression de «  désincorporation » du pouvoir :   «Le processus de la désincorporation et de la désintrication du pouvoir, du savoir, et de la loi, constituent la principale  mutation symbolique des temps modernes » écrit-il (« La dissolution des repères et l’enjeu démocratique » in Le temps présent, Ecrits 1945-2005, Belin, 2007).

En démocratie, poursuit-il,  l’Autorité, fondamentalement, n’appartient à personne. Certains individus exercent pendant un laps de  temps limité des responsabilités, mais  le pouvoir proprement dit reste «  inlocalisable, infigurable, indéterminé ». Cette situation, selon lui,  est totalement inédite ; car dans tous les autres systèmes, les principes et les normes gouvernant l’ordre social se trouvent « incorporés dans la personne du Prince ». Dans une démocratie en revanche, les représentants du peuple ne SONT pas le peuple. Ils ne détiennent ni le savoir, ni la vérité, ne disent pas la justice,  ils ne bénéficient d’aucune onction sacrée. A tout moment,  la parole d’un juge, ou d’un sage peut invalider la leur, et le peuple  peut toujours les révoquer par la voix des urnes. En d’autres termes, toutes les dérives autoritaires, toutes les formes de confiscation du pouvoir, de la richesse ou de la parole, par une caste, une oligarchie  ou  même une « élite » plus ou moins légitime, sont en contradiction avec les principes démocratiques et peuvent être contestées et  combattues.

A l’opposé, dans tous les régimes de type autoritaire ou, a fortiori totalitaire, l’Etat, le pouvoir et le peuple,  ne font qu’UN. Dans ce type de régimestoute distinction s’efface entre l’instance du pouvoir et celle de la loi. Le dirigeant incarne le pouvoir, il  EST l’autorité,  il est seul en mesure de déterminer le cours des choses et le sens de l’histoire ; le juste et l’injuste, le vrai et le faux, ne peuvent plus, dans ces conditions, faire l’objet d’un véritable débat. A l’école, par exemple, la « vérité » historique ou philosophique  sera dogmatique  et unilatérale.

L’élection ne fait pas la démocratie. Le charisme d’un dirigeant pas davantage. Un pays dans lequel le dirigeant décide seul de tout, même si c’est avec l’aval d’une  (quasi) majorité d’élus, est tout ce que l’on voudra, sauf une démocratie.

Georges Vignaux

 

[1] Cf Laurence Hansen-Love

http://www.philomag.com/blogs/les-carnets-aleatoires-de-lhl/en-democratie-le-lieu-du-pouvoir-est-vide

 

Publicités
Ce contenu a été publié dans Uncategorized par georgesvignaux. Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos georgesvignaux

Directeur de recherche honoraire au Centre national de la recherche scientifique, Paris. Docteur d'Etat en linguistique et sciences cognitives (Paris7) Directeur de programmes en langage et cognition et nouvelles technologies de communication Chevalier dans l'Ordre national du Mérite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s